Puissance de la terre

Publié le par Eminescu

Puissance de la terre

Je parlais dans mon précédent article d'un roman sur lequel j'ai travaillé ces dernières années et que je viens d'achever - moi, ou mon pote Chris, peu importe. Je profite du temps libre que j'ai aujourd'hui -chômage oblige- pour vous en toucher un petit mot.

Dans cette œuvre, Puissance de la terre, il n'est plus question de Saint-Etienne ou de Grenoble, comme c'était le cas auparavant dans mes écrits, mais de la campagne, ou plutôt d'un plateau perdu, et d'une mégalopole que j'ai entièrement inventée, Aubusson (rien à voir avec la Creuse). Cette fois, le narrateur n'est pas un aristocrate prétentieux, comme dans une Fleur de lys, mais un fils de paysan complexé et humilié qui cherche quelqu'un pour le venger. Et ce pauvre hère va bien vite le trouver, son héros, bien vite trouver quelqu'un de plus puissant encore que La Trémoille, un terrible voyou, un boxeur d'exception, un guerrier, presque un dieu.

Je n'en dis pas plus. Voici la présentation du roman que vous trouverez également sur Amazon:

Sylvain Fargier redouble sa seconde. Comme il en a plus qu'assez de servir de souffre-douleur à ses camarades, il décide de laisser ses études en plan. Il travaillera dans la petite ferme de ses parents, au milieu de nulle part. Mais ces derniers ne l'entendent pas de cette oreille et parviennent finalement à le ramener à la raison. De retour en cours et à l'internat, plein d'appréhension, notre adolescent ne rencontre pas les moqueries auxquelles il s'attendait: ses camarades sont intrigués par un nouveau venu d'une taille impressionnante, qui ne parle jamais à personne en dehors de deux amis et n'est pas sans accointances avec les voyous des quartiers alentour.

Sera-t-il le héros tant attendu qui vengera Sylvain de toutes les humiliations subies et permettra aux gens des campagnes de prendre une revanche éclatante sur le développement inexorable des villes ? Ou est-il aussi dangereux que les hommes qu'il côtoie ? Sylvain ne sait trop qu'en penser. Toujours est-il que les bagarres, les casses, les combats clandestins se succèdent et lui font oublier quelque temps un quotidien bien morne.

Le lien vers la boutique Amazon est le suivant: http://www.amazon.fr/Puissance-terre-geste-Grand-Sahuc-ebook/dp/B00Y8PRUK6/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1436806467&sr=1-1&keywords=saurel+puissance

Si vous voulez vous faire une idée plus précise de ma prose et de ce que vous trouverez dans ce texte, je place encore plusieurs liens vers des extraits que j'ai publiés en avant-première sur un nouveau blog:

-les blessures intérieures, où l'on assiste à l'arrivée d'un gars assez antipathique dans la chambre qu'occupe le narrateur (par la suite, il lui fera bien des misères): http://le-blog-de-saurel.blog4ever.com/les-blessures

-course-poursuite, où Sahuc, le super-héros de Fargier, est pris en chasse par des flics alors qu'il vient de faire le casse d'une banque avec les gars de sa bande:http://le-blog-de-saurel.blog4ever.com/course-poursuite-un-extrait-de-puissance-de-la-terre.

Et n'allez pas croire que la finesse du premier épisode tranche avec la violence du second. Au contraire, les humiliations subies par le narrateur rendent plus jubilatoires encore les exploits de son héros. Ce roman, c'est du lourd, je vous le garantis!

Publié dans Romans

Commenter cet article