Viols et agressions sexuelles en gare de Cologne

Publié le par Eminescu

A Cologne, les étrangers ont fêté le nouvel an à leur manière...

A Cologne, les étrangers ont fêté le nouvel an à leur manière...

Une centaine d'agressions sexuelles, et même des viols, ont été perpétrés par un millier d'individus d'origine nord-africaine pour le nouvel an. Les faits se sont déroulés dans la gare de Cologne, où toute une bande a fait irruption avec des feux d'artifice. Ces jeunes gens ont tiré sur la foule, puis s'en sont pris aux femmes qui passaient. Elles ont été dépouillés, pelotées ; l'une d'elle a même eu son collant arraché.

Voilà une information qui doit bien gêner nos médias, et autant nos journalistes que nos artistes. Ils nous invitent à accueillir tous les migrants de la planète. Oui, parce que ces obsédés sexuels, s'ils sont de toute évidence musulmans, pourraient bien être, de plus... syriens.

En Allemagne, la polémique ne désenfle pas. Madame Merkel essuie des critiques de toutes parts : elle appelle la police à une plus grande fermeté et, bien sûr, à éviter les amalgames. Changera-t-elle sa politique migratoire pour autant ? Rien n'est moins sûr. L'Allemagne a accueilli plus d'un million de réfugiés syriens et elle ne compte pas s'arrêter là. Les patrons de son industrie florissante ont besoin d'une main d’œuvre bon marché qui tire les salaires vers le bas.

Dans ces débordements, on notera la passivité du peuple allemand – mais nous ne valons guère mieux en la matière. Des étrangers se jettent sur leurs femmes, comme sur autant de proies, les traitent de « putes », assouvissent sur elles leurs plus bas instincts. Ils attendent que la police ramène l'ordre. Les petits amis sont passés à tabac et regardent faire. Certes, ces agresseurs étaient mille, mais il y a bien plus de mille hommes à Cologne, et à même d'intervenir.

Pauvres Allemands! On les a tant culpabilisés qu'ils n'échapperont jamais à leur histoire. Le chantage au nazisme leur fait accepter un nouveau type de colonisation. Et ils sont même plus que colonisés: on les remplace. Qu'ils profitent bien des jours fastes de leur industrie. Ces beaux jours vont prendre fin. Eux-mêmes sont appelés à disparaître.

Quelques femmes ont manifesté devant la cathédrale de Cologne. On pouvait lire sur la pancarte que brandissait l'une d'elle : « Have respect ». Il y a quelques mois, c'était « wellcome ». Les Allemands devraient comprendre que l'Europe n'est pas pour les Syriens, et les musulmans en général, un eldorado de paix et de prospérité, mais une terre de conquête, où vivent des peuples efféminés et des femmes faciles. Les débordements de ce genre se répéteront et iront même en s'aggravant.

J'en profite au passage pour vous toucher un mot de mon roman, Puissance de la terre. J'y aborde, dans une épopée explosive, la plupart des thèmes que je traite dans ce blog.

Voici un lien vers la boutique Amazon, allez y jeter un œil! http://www.amazon.fr/Puissance-terre-geste-Grand-Sahuc-ebook/dp/B00Y8PRUK6

Publié dans Actualité

Commenter cet article