Journal de bord de Jean-Marie Le Pen

Publié le par Eminescu

Jean-Marie Le Pen n'est pas l'homme haineux et raciste que l'on croit. Au lieu de vous récrier, écoutez-le!

Le journal de bord de Jean-Marie Le Pen est un vrai régal. L'ancien président du Front National est un homme politique à l'ancienne, un homme cultivé qui s'exprime dans un français élégant. On est loin de la Com de ses épigones. Un homme charmant, dis-je, dont les réflexions sur l'actualité sont toujours éclairantes...

Comme M. Le Pen le rappelle à juste titre, au sujet de la reprise de Palmyre par les troupes de Bachar El-Assad, il n'y a pas d'"armée du régime" en Syrie, mais simplement l'armée syrienne. Ce terme péjoratif, "armée du régime", employé par les médias occidentaux, a pour but de décrédibiliser un dirigeant élu et soutenu par la majorité de sa population. Il légitime les armées rebelles, dont Daech fait partie. Il est bon de le répéter: notre ennemi n'est pas El-Assad; il n'envoie pas ses troupes tirer, en France, sur les terrasses des cafés et dans les salles de concert.

L'ancien président du Front National revient à juste titre sur l'effroyable attentat qui a meurtri le Pakistan. Les médias en ont très peu parlé. Les victimes n'étaient que chrétiennes... C'est pourtant, et de loin, la religion la plus persécutée dans le monde. Cependant, elle ne jouit pas des faveurs médiatiques. Dans un des clips antiracistes pour lesquels l'Etat a dépensé quelques millions d'euros, on voit un pauvre musulman qui découvre une tête de cochon sur la porte de sa mosquée. Horreur! Mais, pour un lieu de culte musulman, ou juif, dégradé, combien d'églises? Elles représentent pas moins de quatre-vingt-quinze pour cent des lieux de cultes pillés, saccagés, vandalisés.

Et tout le monde s'en fout. La police ne mène jamais d'enquête. On n'évoque pas ce genre d'affaire dans le journal de 20h. Cela relève du fait divers. Après une vingtaine d'églises et de cimetières chrétiens profanés, on découvre quelques tags sur une mosquée ou une synagogue. Ce n'est plus la même histoire. Des hommes politiques vont monter au créneau. La présentatrice du 20h en fera la une de son journal d'une voix émue. La police, dans la foulée, mettra les moyens nécessaires: on remontera jusqu'aux petits cons désœuvrés qui n'avaient rien trouvé de mieux à faire un samedi soir.

Sans transition, un rappel utile à propos de la condamnation de Karadzic: les Serbes sont traditionnellement nos alliés. Durant la seconde guerre mondiale - Bernard-Henri Lévy semblent l'oublier - ils sont du côté de la résistance, tandis que Croates et Bosniaques collaborent avec les Nazis. Sait-on qu'il existe une section de SS musulmans? Les victimes ne sont pas toujours ceux que l'on croit. Karadzic n'est pas un enfant de cœur. Il devait être jugé et condamné. Néanmoins, il faut avoir présent à l'esprit que la guerre en Yougoslavie était une guerre civile. Tous les belligérants sont responsables de crimes de guerre et de purification ethnique. Pourquoi a-t-on diabolisé les Serbes? Pourquoi sont-ils les seuls à comparaître devant les tribunaux internationaux?

Je passerai rapidement sur le défilé du 1er mai, la fondation d'un nouveau parti: on sent que le vieux monsieur en a contre sa fille. Il ne peut se résoudre à passer le flambeau, ne reconnaît plus le parti qu'il a fondé. Ces bisbilles sont regrettables. Face aux dangers qui menacent la France, les patriotes doivent rester unis.

Pour terminer, des conseils de lecture: un ouvrage de Philippe de Villiers sur Jeanne d'Arc (une figure de référence en ces temps troublés) et Marion Sigaut sur la chasse aux sorcières. Eh non, l'Eglise et l'Inquisition n'ont rien à voir là-dedans. Bien au contraire, le clergé tâchait d'apaiser de pauvres gens qui, en cas de mauvaises récoltes, prenaient pour boucs émissaires des femmes folles ou isolées. Pour ce qui est des hérésies, les Inquisiteurs ont été d'une grande clémence. Ils ont prononcé très peu de condamnations à mort, et seulement après récidive. A titre de comparaison, la Révolution française a été bien moins tolérante, bien plus expéditive, avec ses opposants: en quelques mois de Terreur, elle a fait infiniment plus de victimes que l'Inquisition en plusieurs siècles.

Bon week-end à tous!

Ecoutez, sur Internet, les conférences de Marion Sigaut. Elle donne une autre vision de l'histoire de l'Ancien Régime et remet en cause bien des idées reçues sur les Jésuites et sur les Lumières.

Ecoutez, sur Internet, les conférences de Marion Sigaut. Elle donne une autre vision de l'histoire de l'Ancien Régime et remet en cause bien des idées reçues sur les Jésuites et sur les Lumières.

Publié dans Actualité

Commenter cet article