Du sang bleu à l'encre noire ou les délires d'une suprématiste africaine

Publié le par Eminescu

Un pur délire idéologique d'une certaine Natou Pedro Sakombin. Cette historienne improvisée affirme dans son ouvrage que la noblesse européenne est à l'origine de race noire. Sang bleu ferait référence à une couleur de peau - voilà son étrange raisonnement!

A titre d'exemple, le prince noir, figure marquante du début de la guerre de Cent Ans, serait en réalité de race africaine, d'où son surnom. Cette charmante dame oublie qu'Edouard de Woodstock a reçu son sobriquet au XVIe siècle, bien après sa mort. Rien à voir avec son apparence physique: il faisait référence à son armure ou à la noirceur de son âme. Mise à part le côté romanesque qui fit les délices des Romantiques, il était assez prosaïquement fils d'Edouard III, roi d'Angleterre, et de Philippa de Hainaut, originaire de Hollande.

Tout est du même acabit dans la pensée de madame Sakombin. Que l'homme de Cro-Magnon ait pu être noir à son arrivée en Europe, je veux bien le croire, mais que cette première race soit restée telle quelle au lieu de s'acclimater au manque de soleil, qu'elle est dû faire face au racisme de supposés "Aryens" venus d'Asie centrale, ce sont là des élucubrations dignes des Nazis ou des raciologues du XIXe siècle. Les Vikings et nos rois et reines de France étaient noirs et les chroniques, que j'ai lu en latin, les portraits, les témoignages divers, les Mémoires d'un Saint Simon n'en font pas état? Tout cela a échappé aux historiens?

Oui, répond notre docte dame. L'histoire de l'Europe a été falsifiée.

Allons donc. On avait eu déjà Lilian Turam qui montait en épingle quelques figures que l'on appelait jadis mulâtres, des métis: Alexandre Dumas et Pouchkine. Des quarterons, blancs aux trois-quarts, voire au sept-huitième...

Ah! ce désir impérieux de justifier l'immigration de masse, ou de l'occulter... Les Africains sont présents sur notre sol depuis la nuit des temps, dans des proportions semblables aux proportions actuelles et, jadis, ils ont eu en politique, dans les sciences et dans les arts autant de poids que les Blancs. Voilà ce qu'on veut nous faire croire.

Oui, la France, l'Angleterre et l'Espagne ont été des puissances coloniales et l'Europe a rayonné grâce à des progrès techniques hors du commun. L'homme blanc a voyagé, a pratiqué l'esclavage, comme les Arabes et les Noirs eux-même (La colonisation est un phénomène humain), certains ont pris des épouses au loin et il y a eu quelques hommes de couleurs, ici et là dans les ports, de la Renaissance au XIXe siècle. Mais tout cela est anecdotique. Les Blancs ont fait l'histoire de l'Europe pour la simple et bonne raison qu'ils constituent la population historique de ce continent.

Que dirait cette charmante dame si, à l'issue de recherches très orientées, on lui expliquait que des Blancs vivent depuis des millénaires en Afrique Subsaharienne et qu'ils ont participé, tout autant que les Noirs, à l’établissement des rites et coutumes locales? Qu'ils ont autant de droits sur ces terres que ses pairs?

Il ne sera pas inutile, je crois, de résumer la mythologie de ces suprématistes africains, mais aussi, pendant qu'on y est, des féministes, des homosexuels et de toute "minorité" revendicatrice. Jadis, leurs valeurs, leur "race", leur orientation sexuelle prévalaient. Un âge d'or où l'humanité baignait dans le bonheur et l'insouciance. Puis, d'odieux personnages ont fait irruption dans le jardin d'Eden, des Blancs, des Catholiques, des fanatiques brandissant les valeurs du patriarcat. La chute. Les horreurs du racisme, du machisme et de l'homophobie. Pleurez, vous qui êtes avides de paix et de justice! Fort heureusement, lueurs dans les ténèbres, des intellectuels et des militants sont apparus. Avec courage, ils nous montrent du doigt le chemin du paradis perdu. Suivez-les!

Trêve de plaisanteries. Leur passé ne correspond ni plus ni moins qu'au futur qu'ils veulent nous imposer. Dans cet amoncellement formidable d'événements et de figures de toutes sortes qu'est l'histoire, ces hurluberlus trouvent toujours ce qu'ils cherchent et, à la base de leurs investigations, il n'y a, en dernier ressort, que la haine des Européens que nous sommes. Qu'ils l'assument. Qu'ils ne viennent pas étudier gratuitement dans nos universités, toucher des bourses dans nos pays et des aides dans les leurs pour tenter ensuite de nous dénigrer. Nous avons eu des démêlés avec eux par le passé, nous nous en sommes excusés. Nous leur avons accordé leur indépendance. Qu'ils restent dans ces pays dont ils sont si fiers et ne nous tiennent pas pour responsables de la misère dans laquelle ils se sont fourrés.

Un des plus vieux portraits du Prince Noir, "le prince Edouard". Homme de type africain. Ca crève les yeux...

Un des plus vieux portraits du Prince Noir, "le prince Edouard". Homme de type africain. Ca crève les yeux...

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

indigène 17/05/2016 23:39

On appele ça l'afrocentrisme, ces pourritures feront tout pour nous souiller, mais il y a des centaines d'autres applications de cette idéologie.
La base est de dire que les anciens égyptiens étaient noirs; ce qui est faux, comme le prouve la génétique, voir le wiki anglophone qui résume bien ça (ancient egypt race controversy, ou egypt dna) puis ensuite de dire qu'ils ont civilises les grecs, donc tout l'occident blanc, tout le monde blanc viendrait des noirs.
Ils ont des milliers de livres, un institut en France "africamaat" toute l'histoire d'europe et de france est passée au peigne fin pour être noircie, art, philosophie, sciences, esthétique etc.. lez blasons européens seraient d'origine africaine parce qu'il y a des lions dessus, comme la musique classique issue des chants gregoriens noirs lol (entendu sur l'émission afroinsolent il y a quelques années), les grands personnages, Bertrand Dugesclin, les Parisii peuple Gaulois à l'origine de Paris, jesus etait noir, comme les ancêtres des amérindiens, mayas et olmèques, comme le fondateur du japon, les noirs auraient inventés les plus grandes inventions, mais c'est à cause du racisme des blancs que tout serait caché, ampoule électrique, internet, feux de signalisation, réfrigérateur etc.. etc.. de la merde suprématiste... pratiquement aucun livre répondant à leurs très nombreuses manipulations, pourtant tout se demonte facilement, c'est une véritable maladie mentale, j'en ai vu passer des bouffons afrocentristes ces dernières années sur le net. Ils remplacent l'aryen civilisateur des nazis par les kémits, vivement la décolonisation de l'Europe.

Eminescu 18/05/2016 09:23

Je n'avais jamais pris la mesure de cette réécriture de l'histoire et j'étais loin de soupçonner, comme vous me l'apprenez, que ces gens-là dispose d'un institut (financé par qui?).

Que l'apport de l'Afrique à l'histoire de l'humanité soit immense, cela me paraît évident. On a le droit d'étudier l'origine d'homo sapiens et le développement des arts dits "premiers", on peut s'émerveiller de la prospérité et du raffinement de l'empire Songhaï. Ce qui pose problème, en revanche, c'est de chercher à diffuser des mensonges.

Malheureusement, dans nos banlieues, les racailles ne demandent qu'à y croire et mettent, une fois de plus, leurs échecs sur le compte d'un racisme supposé du pays qui les accueille. Ils profitent de la moindre manifestation pour casser et piller des quartiers entiers et nous tiennent ensuite pour responsables de leurs turpitudes. Comme le prétendaient les Nazis avec la race aryenne, les Noirs veulent être à l'origine de toutes les grandes civilisation, des avancées les plus notables de l'espèce humaine. Les infâmes barbares que nous sommes l'aurions occulté. Nous les avons réduit en esclavage et, encore aujourd'hui, nous les empêchons d'occuper la place qui leur revient.

Tout cela est faux. A nous de le réfuter. Les Noirs ont sûrement moins compté dans l'histoire de l'Europe que les Blancs dans l'histoire de l'Afrique. Cela est lié à la disposition des différents continents (l'Europe pouvant recevoir des apports de bétails et de cultures de l'immense continent eurasiatique), au christianisme et à notre système de pensée d'une manière générale (travailleur et entreprenant, l'Européen a la capacité, plus que tout autre, de se projeter dans l'avenir). Nous avons connu au cours de ces derniers siècles un développement technologique sans précédent qui a permis à notre civilisation de rayonner partout à la surface du globe.

Voilà la vérité pour qui veut bien la voir.

Merci en tout cas pour la qualité et la richesse de votre commentaire.