Macron, ou la vacuité d'un programme

Publié le par Eminescu

J'ai été absent une semaine. A mon retour, les publicités pour les fleurs et le terreau de jardin s'entassaient dans ma boîte aux lettres. Et, au beau milieu de la liasse que j'en ai tirée, un petit livret: le programme de Macron. Avant de le porter avec le reste au container, j'y ai jeté un coup d'œil rapide. Simple curiosité.

Le contenu est au-dessous de tout ce qu'on peut imaginer.

Cet homme est un imposteur. Propulsé sur le devant de la scène par les élites financières et médiatiques, il peine à jouer son rôle. Il faut dire qu'il remplace Valls ou Juppé au pied levé. Le costume le gêne aux entournures. Il se force à serrer les mains calleuses des ouvriers, à s'intéresser à un peuple qu'il a toujours regardé de haut. Il se prend pour Jaurès et s'enflamme dans ses discours. Mais sa voix s'éraille. Du sourire à la posture, tout est faux. Ses partisans sont recrutés et dirigés tout du long dans ses meetings, le cadrage fait illusion. Quelques excités bien choisis font croire à un déferlement. Au fond, Macron n'est qu'une création médiatique.

Mais le pire réside certainement dans le programme que j'ai pu feuilleter.

L'introduction me rappelle les "professions de foi" des élèves qui, dans mon collège, veulent être délégués de classe. Un texte d'une stupéfiante niaiserie sur lequel toute une équipe a travaillé... Suivent des mesures de mairie ou de canton: ouverture des bibliothèques le week-end ou études dirigées après les cours. Le candidat est toujours dans le flou. Rien de cohérent ou de construit qui, par la même, pourrait prêter le flanc à la critique. Il veut faire baisser le chômage et l'insécurité, ne se prononce pas sur l'immigration. Impossible de trouver une ligne de conduite claire: programme social? libéral? Un peu des deux.

Macron ne veut fâcher personne. Il dit plus ou moins ce que l'on veut entendre et, une fois élu, fera la politique de ses maîtres.

Le problème, c'est que le pays n'a pas besoin d'un galopin sans volonté, mais d'un homme - ou d'une femme - à poigne, qui saura oeuvrer dans l'intérêt de la nation.

Les défis que nous devons relever sont immenses.

Nous vivons dans un monde de plus en plus complexe et de plus en plus instable. Notre pays est menacé par le terrorisme et les invasions migratoires. Notre économie subit, à cause de l'Europe, la concurrence d'une industrie allemande plus performante que jamais. Drogue et délinquance empoisonnent notre quotidien. Dans une situation aussi grave, ne portez pas au pouvoir ce gamin que chouchoutent les médias et que la finance internationale mènera par le bout du nez.

Avant de le jeter à la poubelle, lisez son programme. Jamais aucun candidat n'aura été aussi vague, ou aussi creux. Ne votez pas pour un sourire - aussi niais soit-il -, pour une gueule d'ange, ou pour des promesses qui ne seront pas tenues.

Le sourire de Macron...

Le sourire de Macron...

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Angelilie 20/04/2017 01:14

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

Eminescu 20/04/2017 20:00

C'est moi qui vous remercie pour votre commentaire, Angelilie. Vos compliments me vont droit au cœur. Et je m'en vais découvrir votre blog avec le plus grand plaisir.