Evadons-nous!

Publié le par Eminescu

J'ai délaissé ce blog plusieurs semaines d'affilée. Cela m'arrive parfois à cause du travail ou de soucis personnels et j'écris généralement un article pour m'en excuser. Aujourd'hui c'est une tout autre raison qui est à l'origine de mon retard. J'étais pris par des recherches liées à un roman de Fantasy que je suis en train d'écrire.

Je vous en ai déjà parlé dans un article, il me semble, sur Le Trône de fer de George R. R. Martin. Dans un premier temps, je pensais ne faire appel qu'à mon imagination et j'ai écrit un premier jet. Puis, je me suis aperçu que, pour donner de l'ampleur et du souffle à mon œuvre, mais aussi pour la rendre juste dans ses plus infimes détails, il fallait me documenter.

Me documenter sur le Moyen Âge, les légendes arthuriennes, lire enfin ce qui se fait en matière de Fantasy. En un mois, avec mon travail qui est quand même assez prenant, avec de longues heures perdues à dormir - je suis une vraie marmotte -, je n'ai pas pu approfondir tous ces domaines comme je l'aurais voulu. Mais je progresse. Je me renseigne sur l'architecture médiévale, sur la configuration des maisons, sur les tissus, la nourriture, les boissons. Je vais coucher mon histoire sur le papier dans un dernier jet et ne veux surtout pas avoir à me disperser. Il me faudra trouver le mot juste sur le moment.

Pour me faire la main, j'ai commencé encore une nouvelle, qui prend les allures d'un roman. Il y est question d'une forêt inextricable de ronces qui s'étend autour d'un royaume; un héros entend devenir guerrier du feu pour creuser un chemin et rétablir la communication entre son royaume et le monde extérieur.

Voilà donc pourquoi j'ai été si occupé ces derniers temps.

Même si j'hésite entre plusieurs genres, et que je n'ai pas envie de m'enfermer dans un seul, je crois que la Fantasy est ce qui me convient le mieux. Elle colle avec mes études de langues anciennes et ma passion pour l'histoire. Pour moi, c'est un véritable plaisir que d'en découvrir les auteurs phares et de procéder à des recherches. Mais surtout, j'écris des histoires de cités bretonnes menacées par un monstre marin, de princesses rebelles, de rois capturés... pour m'évader, m'évader de la mesquinerie de mes collègues et d'une actualité triste à pleurer. Je n'aime pas l'époque dans laquelle je vis, je n'aime pas beaucoup non plus les hommes que je côtoie. Comme je ne peux changer ni l'une ni les autres, je crée de nouveaux personnages et un monde dans lequel la vie est plus intense. Chacun échappe au réel comme il peut.

Puisse vos pensées et votre imagination prendre leur envol, comme cette mouette!

Puisse vos pensées et votre imagination prendre leur envol, comme cette mouette!

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article