Des nouvelles de mon dernier roman

Publié le par Eminescu

Après avoir terminé La Rage et la Résignation, un roman qui m'a pris pas moins de quatre ans, je me suis promis de donner un peu de rythme à la production de mes écrits: un roman par an. Avec Ne nous laissez pas seuls, l'année dernière, et même les Frères Muslims, on peut dire que j'ai atteint l'objectif fixé.

Mais, cette année, j'aurai toutes les peines du monde à achever un roman de Fantasy, La Princesse Arwen. Quelques aléas de la vie, des soucis personnels, font qu'il m'est impossible de travailler comme je le souhaite pendant les vacances de Noël, de Février et de Pâques. Même si mon manuscrit atteignait en juin une taille raisonnable, l'essentiel de l'oeuvre n'a pas été dégrossi. Pour finir, pendant ces deux mois de vacances, je me suis consacré à des recherches généalogiques et me suis quelque peu dispersé en voyageant dans le Morbihan et en m'intéressant à la Résistance dans le Vercors.

Il me reste encore quelques jours, mais je suis trop fatigué. La semaine dernière, j'ai tourné à plein régime. Les idées et les dialogues fusaient dans ma tête, l'intrigue s'y déployait avec une surprenante vivacité. Mais je suis entré en surchauffe, comme il m'arrive souvent. Si je ne suis pas tombé dans une profonde dépression, je sens qu'il m'est impossible pour le moment de tirer quoi que ce soit de ma cervelle. Je suis à sec.

Je vous livrerai sans tarder des extraits de mon travail. Vous y découvrirai une cité portuaire, Kerdoar, prise d'assaut par un calamar gigantesque, des intrigues de palais à la Game of throne, un chevalier éperdument amoureux, un roi guerrier et sa fille, vive, intelligente, rusée, la Princesse Arwen.

La Belle Dame sans Merci, de John William Waterhouse, d'après un très beau poème de Keats. Un titre emprunté lui-même d'un poème magnifique d'Alain Chartier.

La Belle Dame sans Merci, de John William Waterhouse, d'après un très beau poème de Keats. Un titre emprunté lui-même d'un poème magnifique d'Alain Chartier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article