Le malaise

Publié le par Eminescu

      Les arbres de la forêt brumeuse. J'avance. Les feuilles orangées craquent sous mes pieds, l'air humide m'emplit la poitrine. Je pose mes mains sur le tronc des arbres couverts de lichen, transpirant la pluie.
       Les nuages lourds par dessus les branches griffues. A terre, foudroyé.

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cat 22/05/2007 12:43

Foudroyé, en corps à corps avec la nature, avec notre nature ...
merci beaucoup, j'ai plaisir à vous lire même si je ne passe pas souvent ...
cat

Eminescu 28/05/2007 15:32

Merci de ce commentaire. Je lis également ta poésie avec beaucoup de plaisir.

Philippe 22/05/2007 00:09

C'est encore moi. C'est assez rare de croiser un internaute qui porte pour pseudonyme " Eminescu". Tu dois certainement bien connaître ce poète. Je cherche actuellement ses oeuvres et une biographie intitulée " La vie d'Eminescu". As-tu réussi à mettre la main sur ces précieux bouquins? Car c'est un poète oublié des traducteurs et des maisons d'éditions. ( le mieux serait de parler le roumain ^^)

Eminescu 28/05/2007 15:34

Je t'ai envoyé un mail pour t'expliquer ce que j'en savais. J'espère que tu l'auras reçu. Je te félicite pour l'intérêt que tu portes à cet auteur dans tous les cas. Cette ouverture d'esprit est assez rare.

Philippe 21/05/2007 23:03

Joli article, j'adore la dernière phrase, l'union avec la nature y est totale.