Cinq écrivains (premier volet)

Publié le par Eminescu

Je me propose, ces jours-ci, de vous faire un petit topo sur cinq écrivains, choisis au hasard, parce qu'ils me plaisaient ou parce qu'ils ont retenu mon attention.

Commençons par:

Philippe Claudel

Je l'ai découvert un peu comme tout le monde avec Les âmes grises. J'ai été fasciné par cet atmosphère brumeuse et indécise, la poésie des mots. Cétait du Céline, en gentil. Un sentimental à coup sûr, quelqu'un qui aime se faire souffrir en se racontant des histoires tristes: toujours des femmes qui meurent en couche, des veufs dégoûtés de la vie.

Ses romans ont pour cadre des événements historiques universellement connus: la Shoah ou la Première Guerre mondiale. Sûr de toucher un large public. Et son style et les idées qui se dégagent de son oeuvre (combat contre l'antisémitisme, dénonciations des souffrances de la guerre, humanisme) en font un auteur à étudier en classe de français. Il est d'ailleurs édité en poche classique, avec questions et sujets de rédactions. Mon pote Christophe, un prof, me dit qu'il existe un objet d'étude en seconde qui s'intitule: L'autre en question. A croire que Phill, qui est lui aussi prof de lettres, a écrit le Rapport de Brodeck tout exprès.

Il n'est pas étonnant qu'il ait été plébiscité par les lycéens.

Sinon, classique au sens étymologique, - ce qui n'est pas un défaut en soi, mais ne lui confère pas une immense originalité - Philippe Claudel possède une véritable sensibilité et l'on ne peut pas dire que certains passages des Âmes grises ne soient pas poignants.


P.S. : Pour de plus amples renseignements, je place ici un lien vers le site de notre auteur:
link. Vous y apprendrez qu'il vient de réaliser un film, un beau titre: Il y a longtemps que je t'aime.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article