Côte d'Ivoire et contre-culture

Publié le par Eminescu

L'intérêt d'Internet, c'est quand même de nous proposer une vision alternative des événements qui secouent en ce moment le monde. Les médias nous fournissent, comme ils l'ont toujours fait, une lecture chrétienne. Même s'ils n'ont rien de chrétiens, ils se servent de schéma propre à cette religion - dont notre morale n'est qu'une variante laïque et souvent dévoyée. Dans le cas qui nous occupe, la Côte d'Ivoire, nous avons un homme politique, élu de manière soi-disant démocratique, qui se voit dépossédé  par le président sortant (lutte du Bien contre le Mal). Ouattara, bien qu'ayant la majorité pour lui, se trouve encerclé dans sa résidence d'Abidjan et ses partisans sont victimes des exactions du parti adverse (le faible persécuté). Enfin, une intervention étrangère, l'opération Licorne menée par les forces françaises, ramène au pouvoir l'élu légitime et fait éclater la vérité aux yeux des Ivoiriens (triomphe du Bien sur le Mal grâce à une Providence à la Cyrus, etc.).

On pourrait multiplier les exemples sur d'autres sujets et retrouver des thématiques chrétiennes dans la vision apocalyptique que l'on nous donne de l'écologie et à laquelle Internet fait également contre-poids. Quoiqu'il en soit, je ne prendrai parti ni pour les uns, ni pour les autres, je ne défendrai ni Bagbo, ni Ouattara; je me réjouirai seulement de ce que l'on puisse entendre parfois d'autres sons de cloche. La vérité est toujours complexe et, dans leurs simplifications outancières, les médias ne donnent à voir que du mythe. Aussi, je place en lien un article assez dérangeant de Bernard Lugan, un spécialiste de l'Afrique, mais de l'Afrique réelle, comme il aime à le rappeler... link.

 

Commenter cet article