Le célibat des prêtres

Publié le par Eminescu

Ce qu'ils m'amusent ces gens prétendument cultivés, nos soi-disant intellectuels, quand ils lâchent leurs vérités, qu'ils croient être sûres et rationnelles. Leur lecture orientée de l'histoire est là pour justifier leurs idées niaises. Ils croient que personne ne s'en aperçoit; et c'est gros comme une maison. Je suivais l'autre jour Le grand journal de Michel Denisot. On parlait des affaires de pédophilie qui ont secoué le Vatican ces derniers temps. On s'est mis à expliquer, bien entendu, que le célibat des prêtres était responsable de ces actes de pédophilie. L'idée reçue sur le sujet, la tarte à la crème. Et la grande Ariane Massenet  de préciser que le célibat ne date que du XIIe siècles; les prêtres auparavant avait le droit de se marier. Ah il fallait voir comme elle était sérieuse et fière de faire sonner ces belles vérités. Je ne reprendrai pas l'argumentaire plein de bon sens du Jean-Patrice contre les médias et les intellectuels de gauche (vous retrouverez ma nouvelle sur le lien suivant:  Deux canons chez le Jean-Patrice (La pédophilie chez les prêtres) . Je renvoie plutôt au Génie du Christianisme de Chateaubriand. De cet auteur, on parle toujours de l'amour impossible d'Atala ou du vague à l'âme de René; on ne met pas assez en avant sa défense de la religion catholique. C'est dommage, car on y trouve des textes d'actualité et de sérieuses mises au point.

 

Voici le lien: link.

 

Bonne lecture.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article