Lendemain d'élections... un chant d'espoir

Publié le par Eminescu

J'aime les artistes, j'aime l'image qu'ils incarnent, j'aime enfin la puissance de leurs convictions, de leurs engagements. Queen, les Beattles, la force des années soixante, soixante-dix, une oeuvre universelle! Quand je suis seul, je fredonne des airs, je reprends et déforme leurs chansons. J'aime les artistes de gauche...

 

Lundi matin, en écoutant France Inter dans la 205, je chantais à tue-tête:

Imagine all the people living without Arabs...

Ouh ouh ouuuh ah

You may say I'm a dreamer, but I'm not the only one

 

Et:

 

It would be heaven for everyone...

 

Une traduction?... Oh ça va, ce n'est que de l'humour.

Commenter cet article