Renaud, toujours debout, toujours vivant

Publié le par Eminescu

A l'image des idées qu'il a pu porter, le chanteur est triste, vieilli, fatigué

La nouvelle chanson de Renaud vient de sortir, Toujours debout. Je l'ai trouvée hier soir, en voguant sur YouTube. Autant dire que notre vieux chanteur est plus touchant, plus sympathique que jamais; il a sombré dans l'alcool, en est sorti; il s'est effondré à maintes reprises, mais pour se relever.

Toujours aussi sympathique, toujours aussi attachant... sa dernière chanson, néanmoins, ne m'a guère convaincu. Sa voix, que l'on dit retouchée, a retrouvée un peu du timbre franchouillard et rebelle des grandes années, mais le texte laisse franchement à désirer. Le grand révolté s'y attarde sur ses déboires avec les paparazzi dans une suite assez plate d'insultes et de confidences égocentriques. Une pointe d'humour plutôt fade.

Quoiqu'il en soit, l'album doit sortir en janvier et il n'est pas impossible que cette chanson, qui n'est pas, assurément, sa meilleure, servent de prologue à des textes plus percutants.

Renaud s'est remis à écrire suite aux attentats de Charlie-Hebdo. Il était proche des journalistes assassinés, avait financé et même écrit pour leur journal dans les années 90. Pauvre homme! Quand on pense au drame qu'il a vécu et à son engagement politique, on se demande bien ce qu'il pourra dire sur le sujet dans son album.

Comme tous les chanteurs et artistes de sa génération, il a eu faux sur toute la ligne. Ce qu'il n'est pas en mesure de reconnaître. Peut-on remettre en question l'engagement d'une vie?

Slimane, sur lequel il cherchait à nous apitoyer dans Deuxième génération, aime toujours ce qui nous fait peur mais, en plus de casser, il tourne islamiste et exprime sa haine de la France armé d'une kalachnikov. Les curés sont assez éloignés de l'idéal de liberté et de révolte de notre chanteur, mais ils ne voilent pas les femmes des pieds à la tête et n'appellent pas au meurtre pour une caricature.

Pauvre chanteur donc! Les enfants de Slimane, de la marche des Beurres à laquelle il a participé, de Touche pas à mon pote et d'SOS Racisme, n'ont pas respecté la minute de silence à la mémoire de ses amis de Charlie.

Renaud s'est engagé dans bien des causes (les enfants d'Afrique et de Belfast, les victimes de dictatures en Amérique du sud, les ouvriers en Angleterre et j'en passe). Peut-être devrait-il songer à défendre son peuple, le nôtre, injustement attaqué dans Hexagone. Nous avons le droit de vivre en paix dans notre pays, de conserver notre culture et nos traditions. Et Slimane qui a besoin de "deux fois plus de doigts pour travailler", veut toucher le "chomedu", se faire remplacer "gratos les ratiches qu'il a perdu", peut aimer ce qui est cassé ou détruit... dans son pays d'origine.

Pour finir, je ne voudrais pas, malgré tout, rester sur une critique assez amère de Renaud. Il appartient à sa génération: il s'est trompé comme bien des Français se sont trompés avant lui. Il n'en demeure pas moins qu'il s'est montré sincère dans son engagement et que sa personnalité, son œuvre, son courage face à la tristesse et à l'alcoolisme forcent le respect. Longue vie à cet homme-là! Qu'il reste debout!

Mistral gagnant, du nom d'une confiserie, est la chanson préféré des Français selon un sondage paru l'année dernière.

Publié dans Musique

Commenter cet article