Soral agresse Conversano

Publié le par Eminescu

Une bien vilaine vidéo sur un débat qui s'avérait prometteur. Conversano face à Soral, avec Dieudonné pour arbitre. On ne pouvait rêver mieux.

Et pourtant l'échange tourne court. A peine a-t-il la parole que Conversano attaque vertement Soral. Ce dernier sort de ses gonds, contourne le plateau et assène de violents coups de poings à son adversaire. On intervient. Le débat reprend. Conversano - il faut le saluer - est assez courageux pour rester - il a la bouche en sang. Le ton monte à nouveau. Soral se jette une deuxième fois sur Conversano et, comme ce dernier se protège le visage, il lui assène un coup de pied dans le bas ventre, un coup de pied d'une grande lâcheté. Les deux hommes sont à nouveau séparés. Le débat s'arrête là.

Tout cela est bien regrettable et, croyez-moi, ne fait pas honneur au président d'ER. Certains admireront sa virilité. Je crois que sa violence est ici un aveu d'échec.

Son antisémitisme et son concept de réconciliation nationale pouvaient être crédibles aux alentours de 2010, après la Crise des subprimes, avec les patrons de banques que l'ont sait, l'affaire Polanski, l'affaire Strauss-Kahn. On pouvait dire que l'ennemi n'était pas le Maghrébin, mais nos élites mondialisées, qu'on nous avait dressés les uns contre les autres, qu'il fallait dénoncer un système pourri et faire la paix.

Mais après Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray, comment peut-on croire à tout ça? Nos élites ne nous veulent pas du bien et beaucoup de Juifs ont sûrement quelques arriérés avec la France. Mais qu'est-ce en comparaison du mal que l'islam radical est en train de nous faire? Et les racailles qui nous agressent et manquent de respect à nos femmes ne sont pas manipulées par les sionistes; elles sont responsables de ce qu'elles font.

Face aux pires atrocités, ER a toujours une parade: celle du complot. Le site relaie sans cesse des vidéos sur une possible complicité du Mossad, sur quelques éléments qui clocheraient dans le déroulement des faits. Toujours sans preuve. Qu'il y ait eu des coups tordus dans l'histoire, personne ne peut le nier. Mais la vérité ressort avec le temps et il est ridicule d'échafauder des théories qui ne reposent sur rien de solides.

Des Musulmans soutiennent le terrorisme et des organisations terroristes trouvent dans nos banlieues un terreau fertile. Elles peuvent recruter aisément des jeunes qui nous détestent et sont prêts à nous faire tout le mal qu'ils peuvent. C'est tout ce que l'on peut dire de la triste réalité qui nous entoure.

Soral sent bien que son mouvement ne tient plus. Beaucoup dans son camp doivent quitter le navire et voilà que paraît en plus un jeune homme talentueux, peut-être excessif dans ses prises de position, mais bien plus en phase avec l'actualité que lui.

Que reste-t-il au président d'ER? La violence pure. En invitant Conversano à débattre, il n'a fait que lui tendre un guet-apens. Il s'agissait de démolir un rival. L'émission s'intitulait "Niveau zéro". C'est effectivement le niveau atteint par Soral et ses comparses.

Dans cette vidéo, on ne voit que la première agression, pas la suivante, plus brutale encore. Conversano a dû être hospitalisé. Je lui souhaite un prompt rétablissement.

Commenter cet article

Jex Thérée 07/12/2016 21:51

Votre analyse est très intéressante, merci.

Eminescu 08/12/2016 18:43

Tout le plaisir est pour moi, et sachez que vos remerciements m'encouragent dans mon travail.