Attentat du 14 juillet et assassinat d'un prêtre dans une église

Publié le par Eminescu

Je n'avais pas prévu de poster d'articles ces vacances, ou du moins d'en poster très peu. Après toutes les horreurs qui frappent notre pays, je me sens le devoir de témoigner toute ma compassion pour les familles des victimes.

Ces islamistes touchent le fond de la barbarie et de la lâcheté. Et nous faisons preuve, en France, d'un sang froid et d'une retenue qui nous fait honneur. Nous, au moins, ne cédons pas aux sirènes de la vengeance. C'est une bonne chose. Pour combattre ce type d'ennemis, il faut avoir la tête froide.

Encore une fois, nous payons les guerres insensées de nos dirigeants au Moyen-Orient et une politique migratoire délirante. Nous ne voulons plus de ces interventions militaires dans lesquelles nous entraînent les Américains. Nous ne voulons plus de migrants sur nos terres. Et surtout, que cesse l'angélisme de gauche. Que l'on s'occupe sérieusement de ces individus fichés S, ces jihadistes partis en Syrie et qui courent dans la nature. Ce sont nos ennemis. Qu'ils soient jugés pour haute trahison. Nos anciens n'auraient jamais toléré que certains des leurs partent guerroyer aux côtés des Allemands et reviennent ensuite profiter du bon air de notre douce France.

Le gauchisme est devenue une idéologie criminelle. Il ne s'intéresse qu'aux bourreaux, aux droits des terroristes. Il est temps de penser aux victimes.

Enfin, le symbole véhiculé par ce prêtre égorgé fait froid dans le dos. Un ministre de notre religion de plus de quatre-vingts ans sacrifié dans une sorte de rituel satanique par de jeunes étrangers musulmans. On dirait que c'est notre France, fille aînée de l'église, pays ancien et fatigué, qui vient de tomber sous les coups de conquérants plein d'ardeur et de haine. On dirait que ce s'ouvre une nouvelle ère de barbarie, des âges bien sombres...

Mais, ne nous laissons pas apeurer par ces déséquilibrés. Ils ne nous vaincront pas si facilement. Peut-être connaîtrons-nous un sursaut patriotique et religieux, et nous bouterons hors de notre pays ces énergumènes salafistes et tous ceux qui les défendent.

Publié dans Actualité

Commenter cet article