Génération de pacifistes

Publié le par Eminescu

Quelle chance, nous n’avons pas connu la guerre ; doublement chanceux même, parce que nous n’avons pas perdu un an à faire l’armée. On a vu s’écouler notre adolescence, qui a plongé sans obstacle dans l’âge adulte où nous ne sommes jamais vraiment entrés. Elle passe les années de la longue vie que nous promettent les progrès de la médecine, elle passe dans le confort, la prospérité, la croissance ; les nouvelles technologies nous promettent tant de divertissements ! Pourtant tout ira se perdre dans le néant que nous ne voulons ni voir, ni nommer, tant nous croyons à notre bonheur ; et il importera bien peu que nous n’ayons pas connu l’éclat des obus, aussi peu qu’à celui qui périt dans l’effroyable boucherie.

Commenter cet article